Skip to content
logo-fccf
logo-fccf

Voix politique

Forum virtuel 2021 — Cultiver l’art en tant que service essentiel

Le 1er décembre 2021, le volet grand public du 2e Forum virtuel de la FCCF a réuni plus de 100 participants et participantes sous le thème « Cultiver l’art en tant que service essentiel ».

Forte du succès retentissant de son Forum virtuel 2020, la FCCF a poursuivi sa réflexion sur le caractère essentiel des arts et de la culture pour la santé, l’éducation et l’économie.

Axé sur une conférence de la journaliste culturelle Émilie Perreault, animé par la productrice Mathilde Hountchégnon et suivi d’une période de questions, le Forum 2021 a stimulé la conversation sur des enjeux cruciaux pour l’écosystème artistique et culturel en francophonie canadienne et acadienne.

Émilie Perreault

Faire œuvre utile : quand l’art répare des vies

Émilie Perreault aborde les grands thèmes de ses ouvrages Faire œuvre utile et Service essentiel : comment prendre soin de sa santé culturelle. Elle met notamment en relief l’importance de promouvoir une bonne santé culturelle, porteuse d’apaisement personnel et de pacification sociale.

Émilie Perreault

Auteure, animatrice, journaliste culturelle et documentariste, Émilie Perreault a pour mission de donner envie au public de consommer la culture sous toutes ses formes. Par son travail, elle met en lumière le caractère essentiel de l’art et son pouvoir sur la vie des gens. Émilie Perreault a notamment été chroniqueuse à l’émission de radio Puisqu’il faut se lever de Paul Arcand, collaboratrice à l’émission Cette année-là sur les ondes de Télé-Québec et animatrice de sa propre émission, Faire œuvre utile, à ICI ARTV. Elle anime la série de balados À nous la culture de la FCCF, lancée au printemps 2021.

Questions à la conférencière

Émilie Perreault

Les plus grands déclencheurs ont été mes enseignants. Je pense notamment aux deux enseignants qui m’ont transmis leur amour du théâtre, ce qui a fortement influencé mon parcours académique. Mon rapport à la lecture a également débuté à un très jeune âge. Le rôle des enseignants consiste à marquer les élèves par leur démarche.  En organisant des visites d’artistes dans les écoles primaires et secondaires ou des sorties dans des centres culturels, ils donnent la chance aux élèves de s’exposer à la culture. C’est souvent dans le cadre scolaire, par exemple, qu’on assiste à ses premiers spectacles. Les arts doivent être accessibles à tous les élèves, sans exception ni segmentation. On devrait accorder une plus grande place aux arts dans le cursus général, et non les réserver à ceux qui ont choisi l’option artistique.

Témoignage d’Alain Richard, enseignant à l’École publique de la Découverte, en Ontario, et participant à La ruchée

Animation

Mathilde Hountchégnon

Animatrice et productrice, Mathilde Hountchégnon œuvre depuis plus de 10 ans dans l’industrie médiatique et culturelle, et est la fondatrice de la firme de consultation 36 Mille. Originaire de France, elle est installée à Ottawa depuis 2009. Son expérience à l’échelle communautaire et nationale en France comme au Canada (La Chaîne Parlementaire, TV Rogers, Unique FM, TFO, Fibe TV1) lui confère une solide vision des multiples réalités de l’univers médiatique francophone.

Elle a aussi eu l’occasion de collaborer avec la Fédération culturelle canadienne-française et diverses associations et organisations culturelles de la francophonie canadienne et acadienne, dont l’ANIM (Alliance nationale de l’industrie musicale), qui est membre de la FCCF, et l’APCM (Association des professionnels de la chanson et de la musique) dans le cadre de divers événements culturels phares de notre secteur.

Mathilde Hountcheegnon

Photo: Jamie-Kronick