Skip to content
logo-fccf
logo-fccf

Quoi de neuf!

Pour sa 44e AGA, la Fédération présente ses résultats exemplaires avec un rapport annuel vidéo et dévoile une série de balados
Extrait de la vidéo dédiée au Rapport annuel 2020-2021 de la FCCF
 Illustration: Josée Lavoie, Simon Veilleux/InnovaCom Marketing & Communication
Pour sa 44e AGA, la Fédération présente ses résultats exemplaires avec un rapport annuel vidéo et dévoile une série de balados
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
10 juin 2021

La Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) a tenu ce 9 juin, la 44e Assemblée générale annuelle (AGA) de ses membres. Ce sont plus de 75 personnes de partout au pays qui ont rejoint l’AGA en ligne, réunissant membres, partenaires, l’équipe du bureau national de la FCCF et de multiples collaborateurs des différents projets portés par la Fédération, de PassepART à TADA!, la Table sur l’avenir des arts, en passant par La ruchée.

La Fédération a mis en valeur les avancées du projet La ruchée depuis son lancement en novembre dernier. Le labo d’éducation artistique vise le recrutement et la rétention des enseignants en arts en français au Canada. La ruchée explore de nouvelles façons de collaborer avec le milieu scolaire pour mieux miser sur les arts et la culture francophones dans nos milieux. Les 8 équipes performantes qui travaillent à ce projet engagent 35 professionnel.le.s du milieu artistique et culturel et de l’éducation ainsi que 21 stagiaires.

La 44e AGA de la FCCF a également été l’occasion d’élire de nouveaux membres du conseil d’administration (CA). Nous félicitons chaleureusement les nouveaux membres élus au CA : Clotilde Heibing, directrice générale de l’Alliance nationale de l’industrie musicale (ANIM), Lindsay Tremblay, directrice générale de l’Association des théâtres francophones du Canada (ATFC), toutes deux élues aux postes d’administratrices, et Jean-Francois Packwood, directeur général du Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-Britannique (​CCAFCB), élu au poste de secrétaire-trésorier. Le président Martin Théberge a tenu aussi à remercier et souligner la contribution exemplaire des membres sortants du CA, Carmen Gibbs, José Bertrand et Roch Nadon, ces dernières années. L’assemblée a par ailleurs entériné la nomination de Josée Théberge, directrice générale de l’Association culturelle franco-manitobaine, à titre de vice-présidente de la Table des organismes culturels pour un mandat de trois ans.

Autre temps fort de cette AGA, la présentation du Rapport annuel 2020-2021 de la FCCF, décliné sous forme de vidéo. Une première dans l’histoire de la Fédération avec une approche animée qui résume les enjeux, les projets et les ambitions de la FCCF et son réseau lors de cette dernière année si particulière. Premier rapport annuel de la Fédération sous les axes de sa nouvelle planification stratégique, mais aussi première rétrospective de ses actions dans un contexte inédit de pandémie mondiale, le rapport annuel bénéficie aussi d’une version écrite sous le titre “Une ère nouvelle”.

Autre nouveauté, la Fédération a dévoilé une série de balados baptisée À nous la culture. Pour assurer une continuité aux pensées qui ont fusé lors de son forum virtuel “Ce que l’on sème”, tenu en octobre 2020, la FCCF a résolu d’explorer sous divers angles les idées explorées, en invitant des artistes et professionnel.le.s de la culture à proposer des solutions et à exprimer leur point de vue sur les défis politiques, sociologiques et économiques que rencontre la création artistique et culturelle en milieu minoritaire. La série À nous la culture a ainsi réuni, par ordre d’apparition dans les trois épisodes disponibles sur le site de la FCCF :

  • Marie-Pierre Proulx, autrice et directrice artistique du TNO
  • David Robichaud, professeur de philosophie politique spécialisé sur les questions de justice culturelle à l’Université d’Ottawa
  • Karine Ricard, directrice artistique du Théâtre français de Toronto (TfT)
  • Ève Lamoureux, professeure en histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal, spécialisée sur la question de l’art engagé
  • Josée Thibeault, comédienne, metteure en scène et auteure pour le théâtre
  • Charlotte L’Orage, artiste multidisciplinaire
  • Mellissa Larivière, fondatrice du ZH Festival
  • Yaovi Hoyi, dit Yao, musicien et fondateur de la maison de disques Intello-Productions
  • Nathalie Kleinschmidt, fondatrice et gérante d’artistes de Prairie Mix

Avec la présentation de ses résultats éclatants, la FCCF n’a pas l’intention de ralentir le rythme. C’est le message de son président à son réseau de membres et de partenaires : “Si on a réussi à faire tout ça dans la dernière année, imaginez… Maintenant que l’on cogne à la porte d’un Canada vacciné et prêt à la relance, maintenant que les conditions gagnantes sont en place ou sur le point de l’être, imaginez ce que l’on pourra faire dans la prochaine année”, a souligné le président de la FCCF, Martin Théberge. “Imaginez ce qui est possible au niveau du développement culturel durable où l’on peut parler de codéveloppement avec nos partenaires. Imaginez par exemple un prochain plan d’action du gouvernement sur les langues officielles qui serait cocréé pour pleinement tirer parti des expertises en francophonie canadienne? Voyez-vous comme il est déjà possible de s’en réjouir?”

“Merci aux artistes, aux artisans, aux travailleurs culturels. C’est pour vous qu’on travaille. Il est clair que la pandémie a mis en lumière le besoin de valoriser davantage votre apport à la société. On a plus que jamais besoin de vous entendre. Et la FCCF est au service de cet objectif”, a conclu pour sa part Marie-Christine Morin, directrice générale de la FCCF.

Conformément aux directives de santé publique fédérales et provinciales, les bureaux de la FCCF sont fermés jusqu’à nouvel ordre. L’équipe du bureau national de la Fédération demeure joignable par courriel, téléphone et via son site web.