Skip to content
logo-fccf
logo-fccf

Quoi de neuf!

L’initiative TADA! – Imaginer le futur des arts en francophonie, présente ses premiers résultats
Illustrations: Chloé Germain-Thérien, alias Chloloula
L’initiative TADA! – Imaginer le futur des arts en francophonie, présente ses premiers résultats
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
14 juin 2021

À l’occasion du Sommet sur le rapprochement des francophonies canadiennes, la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) et le Conseil Québécois du Théâtre (CQT) ont présenté ce 10 juin 2021 les premiers résultats de l’initiative TADA! – Imaginer le futur des arts en francophonie.

Pour (re)voir la présentation des résultats :

Cet évènement en ligne a permis de revenir sur les quatre ateliers de co-création qui ont réuni depuis le début de l’année plus de 100 artistes et travailleurs culturels de partout au pays. Les propositions qui ont émergé de ces ateliers ont ensuite été rassemblées et synthétisées par le Comité TADA!, composé de 9 personnalités représentatives de la diversité des territoires et disciplines artistiques des francophonies canadiennes.

Ce sont 6 chantiers et 12 projets-laboratoires qui ont donc été présentés au plus de 70 participants à l’événement. La liste complète de ces chantiers et projets est disponible dans le document de présentation des résultats de TADA!, et ci-après:

Chantiers et projets-laboratoires TADA!

Chantier #1 : Consacrer le statut de l’artiste, en incluant une réflexion sur le revenu minimum garanti

Projet 1 : Mobilisation du groupement des Organismes publics de soutien aux arts du Canada (OPSAC) sur le statut de l’artiste et plus largement sur les arts et la culture francophones.

Projet 2 : Campagne de sensibilisation auprès des élus et des dirigeants, centrée sur la mise en valeur du travail de l’artiste et de sa place dans la communauté.

Chantier #2 : Permettre la mise en réseaux des artistes francophones partout au pays

Projet 3 : Une plateforme de speed dating culturel pour les artistes et travailleurs du secteur.

Projet 4 : Un train culturel pour faire circuler les artistes partout au pays.

Projet 5 : Une œuvre collective, interdisciplinaire et évolutive rassemblant des artistes francophones.

 

Chantier #3 : Faire des francophonies canadiennes un modèle de développement culturel durable et inclusif

Projet 6 : Un Think tank pancanadien sur le développement culturel durable et inclusif.

Projet 7 : Sensibiliser aux bonnes pratiques et encourager le développement et l’adoption d’outils communs.

Chantier #4 : Consolider et développer les pratiques numériques du secteur à travers un soutien pérenne

Projet 8 : Déployer des ressources humaines spécialisées en numérique au sein de la francophonie canadienne et acadienne.

Projet 9 : Amplifier au sein de la francophonie canadienne et acadienne le projet Mutualisation des ressources en culture dans un environnement numérique, qui inclut la Fiducie de données culturelles, portée par Culture pour tous et la FCCF.

Chantier #5 : Accompagner le mouvement de réconciliation avec les communautés autochtones

Projet 10 : Mettre en place un programme de mentorat par des artistes et travailleurs culturels autochtones pour encourager l’adoption d’approches nouvelles au sein des arts francophones, comme le nomadisme culturel.

Projet 11 : Répertorier et valoriser les initiatives locales d’échange et de rapprochement entre autochtones et non-autochtones francophones.

Chantier #6 : Affirmer le rôle des arts à l’école, en mobilisant les enseignants, les médiateurs et les élèves

Projet 12 : Création d’un prototype de passeport culturel ciblant le milieu scolaire, afin d’augmenter la fréquentation des arts.

Ces chantiers se veulent un reflet fidèle des préoccupations et des espoirs du secteur culturel francophone au Canada. Les projets-laboratoires s’inspirent des idées et des rêves exprimés par les participants aux ateliers.

Ils sont aussi un appel à l’action et une invitation offerte aux artistes et travailleurs culturels pour la prochaine étape de TADA!. Comme l’a mentionné Marie-Christine Morin, directrice générale de la FCCF lors de la présentation des résultats, « nous voulons absolument que TADA! continue de vivre, se transforme en laboratoire d’idées, pour que les projets prennent forme. Nous souhaitons toujours nous appuyer sur une logique de co-création, la plus horizontale possible, afin que chacun puisse apporter sa contribution ».

TADA! est réalisé grâce à l’appui financier reçu du gouvernement du Québec, en vertu des programmes de soutien financier en matière de francophonie canadienne. La FCCF remercie chaleureusement le Secrétariat québécois aux relations canadiennes pour son soutien tout au long de cette initiative.

Conformément aux directives de santé publique fédérales et provinciales, les bureaux de la FCCF sont fermés jusqu’à nouvel ordre. L’équipe du bureau national de la Fédération demeure joignable par courriel, téléphone et via son site web.