Skip to content
logo-fccf
logo-fccf

Quoi de neuf!

La FCCF se réjouit de l’attention particulière du gouvernement à l’égard des arts et de la culture de la francophonie canadienne
La FCCF se réjouit de l’attention particulière du gouvernement à l’égard des arts et de la culture de la francophonie canadienne
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
7 juillet 2020

Grâce à l’écoute active du ministre Guilbeault et de son équipe, grâce aussi à des communications efficaces avec nos alliés en matière de langues officielles, la FCCF est en mesure de se réjouir du contenu de cette annonce importante pour son réseau et pour le domaine plus large des arts et de la culture francophones en milieu minoritaire.

« Nous sommes très encouragés de constater que les réalités du secteur des arts et de la culture de la francophonie canadienne et acadienne, ainsi que ses besoins en termes d’accès aux fonds d’urgence, sont visés de manière spécifique. L’annonce d’aujourd’hui est explicite sur la nécessité de garantir que les mesures d’aide prévues pour la stabilisation des organismes parviendront aussi à nos acteurs. La FCCF a été entendue sur l’urgence de réajuster le tir lors du déploiement de la phase 2 du Fonds d’urgence pour ne pas fragiliser davantage l’écosystème artistique et culturel des communautés francophones en situation minoritaire », a déclaré Martin Théberge, président de la Fédération culturelle canadienne-française. « Cette annonce d’un fonds d’aide d’urgence destiné aux organismes de nos communautés fait foi du travail efficace et cohérent que nous faisons avec nos partenaires du gouvernement », a-t-il tenu à ajouter.

On se souviendra que cette aide s’inscrit dans la foulée des annonces déjà faites par le ministre du Patrimoine canadien, les 8 mai et 18 juin derniers. Jusqu’ici, la distribution s’est faite en étroite collaboration avec des institutions telles le Conseil des arts du Canada, le Fonds des médias du Canada, FACTOR, Musicaction et Téléfilm Canada. Les fonds d’urgence de la seconde phase seront aussi offerts par des canaux de financement existants.

Constatant le peu de possibilités d’accès pour ses membres aux ressources distribuées lors de la phase 1, la FCCF a travaillé avec aplomb pour représenter de manière efficace les artistes, les créateurs, les artisans, les organismes et les travailleurs culturels de la francophonie canadienne et acadienne. Elle s’est appuyée, pour ce faire, sur une concertation soutenue avec son réseau de membres, en plus de voir à étendre son analyse à l’écosystème plus large des arts et de la culture de ses communautés.

Marie-Christine Morin, directrice générale de la Fédération, s’est dite « soulagée et rassurée de cette attention particulière pour assurer l’accès de nos organismes artistiques et culturels aux fonds d’urgence de la phase 2. Ces groupes ont besoin d’accéder aux mesures d’aide temporaires qui leur sont destinées pour naviguer la crise et pour continuer à réunir les conditions essentielles à la relance de leurs activités. » Heureuse d’apprendre aujourd’hui les détails de l’octroi de la phase 2 de ce Fonds d’urgence, elle ajoute que « Sans cette aide, de petits organismes en arts et culture de nos milieux déjà fragiles avant la pandémie seraient encore plus durement touchés ou même menacés de fermeture. On parle ici de la viabilité d’organisations essentielles à leurs milieux, mais également de la viabilité d’une communauté où vivre sa culture en français. La programmation de nos membres et leurs actions sont au cœur de la vie culturelle communautaire en français sur tout le territoire. Je salue leur cœur à l’ouvrage. Nos gens demeurent actifs malgré les défis importants auxquels ils font face. »

Les organismes en arts et culture de la francophonie canadienne et acadienne continueront de pouvoir faire demande pour des fonds d’urgence rendus disponibles à travers l’ensemble des canaux identifiés pour la distribution des ressources de cette 2e phase d’aide de Patrimoine canadien. Le fonds spécial de 1 million de dollars destiné spécifiquement aux organismes des communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) se veut un levier d’accès complémentaire.

Les dirigeants de la FCCF saluent l’importance de cette décision stratégique en réponse aux besoins de son réseau. Ils demeurent cependant réalistes : la partie n’est pas gagnée d’avance. Le processus de demandes devra s’enclencher. La Fédération entend demeurer vigilante dans les prochaines étapes. À l’instar du soutien d’urgence aux organismes, d’autres annonces sont espérées pour prolonger le soutien aux artistes et pour envisager une relance énergique du secteur des arts et de la culture partout au pays, et pour les diverses disciplines artistiques.

Pour plus de renseignements :
Manon Henrie-Cadieux
Relations gouvernementales et partenariats
strategies@fccf.ca
705-978-1222

Conformément aux directives de santé publique fédérales et provinciales, les bureaux de la FCCF sont fermés jusqu’à nouvel ordre. L’équipe du bureau national de la Fédération demeure joignable par courriel, téléphone et via son site web.