Skip to content
logo-fccf
logo-fccf

Quoi de neuf!

La FCCF célèbre une décision historique pour l’éducation et la francophonie canadienne
La FCCF célèbre une décision historique pour l'éducation et la francophonie canadienne
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
12 juin 2020

La francophonie canadienne peut reprendre son souffle. Après un combat de 10 ans mené par le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) et la Fédération des parents francophones de Colombie-Britannique (FPFCB), pour faire respecter en Colombie-Britannique le droit constitutionnel à l’éducation dans la langue de la minorité, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur des communautés francophones.

La Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) se réjouit de cette décision historique, une victoire tant pour l’éducation que pour la francophonie canadienne. La FCCF se joint aux parents et aux communautés francophones de Colombie-Britannique et à travers le Canada, pour partager la joie et l’émotion qui accompagnent ce jugement tant attendu. « J’adresse mes félicitations chaleureuses au CSF et à la FPFCB pour leur courage et leur détermination. Votre victoire, nous l’attendions, nous l’espérions. Aujourd’hui, nous la savourons avec vous et la partageons tout autour. Porté à bout de bras une décennie durant, ce combat souligne l’importance fondamentale de l’équité comme valeur fondamentale du Canada. Son aboutissement est un message d’espoir pour la survie de notre écosystème, une francophonie canadienne que nous voulons forte, riche et rayonnante, d’un océan à l’autre, aujourd’hui et pour les années à venir », déclare Martin Théberge, président de la FCCF.

L’école est la pierre angulaire de notre société et de nos communautés. Il était fondamental de reconnaître les mêmes droits à celles et ceux qui la fréquentent, qui grandissent en son sein, qui la portent, quelle que soit leur langue. « Comme pour la Colombie-Britannique, nous nous réjouissons à l’idée que cette décision majeure fasse boule de neige et renforce les futurs investissements accordés aux écoles francophones à travers le Canada et, ultimement, assure un enseignement de qualité en français partout au pays », ajoute Marie-Christine Morin, directrice générale de la FCCF. « Pour la FCCF, le rapprochement du milieu des arts et de la culture avec le milieu scolaire coule de source. Nous partageons une vision commune pour faire en sorte que nos élèves francophones acquièrent les connaissances et les compétences nécessaires pour leur permettre d’atteindre leurs buts et de réaliser leur plein potentiel. Nos écoles contribuent à former les citoyens exemplaires de demain. Le message que leur envoie la Cour Suprême du Canada aujourd’hui, à l’effet qu’ils ont le droit à une éducation de langue française dans leur province qui soit de qualité égale à celle offerte en anglais, est de la plus haute importance. Cette victoire est déterminante pour le bien de la société canadienne dans son ensemble », conclut la directrice générale de la FCCF.

Conformément aux directives de santé publique fédérales et provinciales, les bureaux de la FCCF sont fermés jusqu’à nouvel ordre. L’équipe du bureau national de la Fédération demeure joignable par courriel, téléphone et via son site web.