Skip to content
logo-fccf
logo-fccf

Quoi de neuf!

Discours du Trône : la FCCF salue les engagements positifs du gouvernement fédéral
La gouverneure générale du Canada, Julie Payette, prononce le discours du Trône à Ottawa, le mercredi 23 septembre 2020.
 Capture d'écran
Discours du Trône : la FCCF salue les engagements positifs du gouvernement fédéral
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
24 septembre 2020

La Fédération culturelle canadienne-française (FCCF) applaudit la teneur encourageante et engageante d’un discours du Trône particulièrement attendu. En cette reprise parlementaire marquée par la crise sanitaire et la reprise économique, la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, a livré un discours qui affirme la détermination du gouvernement de Justin Trudeau à rétablir des bases solides, à donner une impulsion nouvelle aux institutions du pays et à insuffler une dynamique vertueuse à même d’assurer la relance.

Du fait de son mandat sectoriel et linguistique, la Fédération se réjouit de la double reconnaissance accordée tant au secteur artistique et culturel qu’à la situation particulière de la langue française au Canada. L’industrie des arts et de la culture, créatrice de richesse sociale et économique mais particulièrement éprouvée par la pandémie, sera appuyée davantage pour stimuler sa relance, ce dont la FCCF se félicite. Autre motif de satisfaction : que le gouvernement s’engage à renforcer la Loi sur les langues officielles « en tenant compte de la réalité particulière du français », et qu’il convienne que « nos deux langues officielles sont indissociables du patrimoine de notre pays », ce que la FCCF défend ardemment pour soutenir l’offre artistique et culturelle destinée aux communautés francophones en situation minoritaire.

« Avec le travail acharné des derniers mois où l’écoute active fut chaque fois au rendez-vous, nous avons nourri beaucoup d’attentes vis-à-vis de ce discours. Ravis de constater que nous sommes toujours sur la bonne voie et que le meilleur semble appelé à se réaliser », déclare Martin Théberge, président de la FCCF. « Mesures d’aides supplémentaires pour les industries culturelles, souci d’un partage plus équitable des revenus des géants du Web, perspectives prometteuses pour les travailleurs autonomes et les personnes qui travaillent dans l’économie à la demande, soit une part considérable des personnes qui travaillent pour le secteur des arts et de la culture, prolongement de la Subvention salariale d’urgence, ou encore engagement à promouvoir le français partout au Canada… Les nombreux engagements fédéraux dévoilés dans le discours du Trône sont des plus encourageants. Positifs, stratégiques, audacieux, ils répondent en tout point aux visées de la FCCF et de son réseau », poursuit le président de la Fédération.

« On salue la volonté de prendre à bras le corps les défis qui se sont annoncés depuis le début de la crise sanitaire et la volonté d’aller de l’avant avec une approche qui se veut solidaire, constructive et inclusive », souligne pour sa part Marie-Christine Morin, directrice générale de la FCCF. « Les signaux positifs de ce discours rassembleur nous rassurent et nous engagent à poursuivre avec élan le travail essentiel que nous menons depuis quelques mois au service de notre secteur. Particulièrement atteint et toujours mis au défi, le milieu des arts et de la culture sera sans doute l’un des derniers secteurs à se relever. Savoir qu’une aide supplémentaire sera débloquée est un gage d’espoir pour toutes celles et ceux qui ont jusqu’à présent pu se maintenir à flot, mais qui ont encore besoin d’appui pour surmonter la crise », ajoute Marie-Christine Morin.

La Fédération est par ailleurs ravie de constater que des demandes formulées dans son mémoire prébudgétaire figurent dans le discours du Trône. En attendant une refonte de la Loi sur la radiodiffusion, chantier sur lequel s’est engagé le ministre Steven Guilbeault et ce de façon imminente, les géants du web figurent d’ores et déjà au rang des visées prioritaires du gouvernement fédéral. Ce dernier annonce ainsi vouloir « assurer un partage plus équitable de leurs revenus avec nos créateurs et médias, en plus d’exiger qu’ils contribuent à la création, à la production et à la diffusion de nos histoires, à l’écran, en parole, en musique et à l’écrit ».

Autre point à saluer : le gouvernement s’engage à accélérer le calendrier de mise en œuvre de la connectivité afin que les Canadiens de toutes les régions aient accès à un Internet haute vitesse, un impératif que la FCCF soulignait également dans son mémoire prébudgétaire, rappelant la nécessité d’investir pour accroître l’accès à la large bande et assurer un niveau de connectivité approprié partout au Canada.

La Fédération applaudit l’ensemble de ces orientations nécessaires au secteur des arts et de la culture et se tient prête à assurer leur concrétisation. Engagés à relever les défis et à travailler aux solutions, la FCCF et son réseau poursuivront leur collaboration avec toutes les parties prenantes, politiques, gouvernementales et communautaires, pour la mise en œuvre effective de cette vision du gouvernement qui brosse le portrait de la société plus saine, juste et équitable à laquelle nous aspirons.

Conformément aux directives de santé publique fédérales et provinciales, les bureaux de la FCCF sont fermés jusqu’à nouvel ordre. L’équipe du bureau national de la Fédération demeure joignable par courriel, téléphone et via son site web.