Skip to content
logo-fccf
logo-fccf

Quoi de neuf!

Chrystia Freeland à la chambre des communes
La vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, dépose le Budget fédéral 2022 à la Chambre des communes le 7 avril.
 Capture d'écran de CPAC
Budget fédéral 2022 : La saine relance des arts et la culture demeure hors d’atteinte
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
8 avril 2022

La FCCF s’inquiète de la reconstruction du milieu et surtout du sort des artistes et des travailleurs

La vice-première ministre et ministre des Finances du Canada, Chrystia Freeland, a livré le budget fédéral en ce jeudi 7 avril 2022. Pour la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), force est de constater que le secteur des arts et de la culture n’est pas suffisamment mis de l’avant dans ce budget axé sur les grands enjeux socioéconomiques du pays. Une vision à plus long terme pour favoriser la reconstruction durable du secteur est nécessaire.

Des investissements modestes pour un secteur en crise

Les investissements du gouvernement dans son budget pour le secteur des arts et de la culture sont insuffisants par rapport à l’ampleur de la crise qui continue de sévir dans nos milieux. Plusieurs pans du secteur artistique sont laissés pour compte face aux défis profonds d’une relance viable.

« Le secteur des arts et de la culture en francophonie canadienne n’est toujours pas relevé de la pandémie. La relance économique ne peut se faire sans nos travailleuses et travailleurs. La contribution essentielle des artistes et des travailleurs du milieu culturel est autant sociale qu’économique. Ils agissent directement sur la santé et le mieux-être de la population canadienne. Le temps est venu de replacer les arts et la culture au cœur du projet de société et parmi les moteurs de la relance. »

Josée Théberge, présidente intérimaire de la Fédération culturelle canadienne-française

Une vision à long terme est nécessaire pour la relance économique du secteur artistique et culturel

 Les aides de Patrimoine canadien au secteur qu’ont été les Fonds de relance et de réouverture pour les secteurs des arts, de la culture, du patrimoine et du sport ainsi que le Fonds pour la résilience des travailleurs du secteur des spectacles sur scène du Canada auront été une bouée de sauvetage pour nos organismes artistiques et culturels qui continuent d’encaisser les contrecoups des vagues subséquentes de la pandémie.

« L’ensemble des aides gouvernementales consenties jusqu’ici nous ont permis tant bien que mal de nous accrocher, de redoubler d’ingéniosité et de tenter – plutôt mal – de pallier la précarité d’emploi de nos artistes et travailleurs, mais le soutien se termine cette année. Sur le terrain, nos gens parlent de plus en plus de trois longues années avant de pouvoir se remettre de la crise. »

Marie-Christine Morin, directrice générale de la FCCF

Parmi les mesures législatives, nous saluons l’engagement du gouvernement de moderniser la Loi sur le droit d’auteur ainsi que la Loi sur l’assurance-emploi. Il s’agit pour nous de travaux préliminaires visant à assurer un filet social plus inclusif et équitable pour les artistes et les travailleurs culturels. Nous prévoyons que ces thèmes seront à l’ordre du jour des discussions lors du prochain Sommet national sur la relance des secteurs des arts, de la culture et du patrimoine.