Skip to content
logo-fccf
logo-fccf

Initiatives

Entente de collaboration

Le 6 juin 1998, afin de favoriser le développement des arts et de la culture des communautés francophones en situation minoritaire, la FCCF scelle une première entente multipartite avec trois organismes : le ministère du Patrimoine canadien, le Centre national des Arts (CNA) et le Conseil des arts du Canada (CAC).

En 2000, la Société Radio-Canada (SRC) se joint à l’entente puis, deux ans plus tard, l’entente est renouvelée pour une période de 5 ans avec, par ailleurs, l’arrivée d’un nouveau signataire : l’Office national du film (ONF). Il faudra alors attendre septembre 2009 et un autre renouvellement de l’entente pour accueillir Téléfilm Canada comme ultime signataire.

L’entente de collaboration a été reconduite en 2018 pour cinq ans. Son renouvellement et sa mise en œuvre ont été annoncés dans le Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023. Cette entente renforce une fois de plus la concertation et la collaboration entre les parties et fait la promotion de la contribution des communautés francophones et acadienne à la richesse culturelle et artistique du Canada. Au chapitre des nouveautés, cette version de l’entente prévoit :

  • un énoncé dans le préambule qui reconnaît que les arts et la culture sont un moteur de développement économique et social, qu’ils renforcent la capacité citoyenne, la vitalité et l’identité des communautés francophones et acadienne et qu’ils contribuent de manière significative à l’essor d’un pays;
  • un langage renouvelé qui fait référence à une collaboration étroite, axée vers l’action;
  • une rencontre annuelle des signataires de l’entente;
  • des liens plus étroits entre tous les échelons de la structure de gouvernance;
  • une reformulation des enjeux et l’ajout d’éléments qui font référence au paysage numérique dans lequel nous évoluons;
  • des rôles et responsabilités précisés en lien avec chacun des mécanismes de gouvernance.

L’entente de collaboration entérine l’importance des arts et de la culture comme leviers essentiels pour le développement et l’épanouissement des communautés francophones et acadienne du Canada, mais aussi comme moteurs de développement économique et social qui contribuent de manière significative à l’essor du pays.

Dans une volonté de maintenir un dialogue continu, l’entente offre un cadre de collaboration et de concertation entre les signataires. Ces derniers s’accordent ainsi sur des enjeux communs et cherchent à trouver des solutions, à travers des mécanismes de concertation préétablis, dont des rencontres de signataires, des rencontres bilatérales et des rencontres de groupe de travail disciplinaires.

Conformément aux directives de santé publique fédérales et provinciales, les bureaux de la FCCF sont fermés jusqu’à nouvel ordre. L’équipe du bureau national de la Fédération demeure joignable par courriel, téléphone et via son site web.